L’ONG chrétienne Compassion Suisse a publié pour la première fois un rapport sur la protection de l’enfant dans le monde, en particulier dans les pays du Sud, en août. Actuellement, 160 millions d’enfants âgés de 4 à 17 ans travaillent, et un tiers d’entre eux n’ont jamais été scolarisés. Face au travail des enfants, aux mariages précoces qui se répartissent à la hausse et aux violences qu’ils subissent, l’organisme a émis six recommandations pour leur offrir un environnement qui les protège mieux.

Compassion International a déjà mis en place un mécanisme de signalement pour les enfants maltraités, dans 27 pays du Sud où l’ONG a une antenne et des membres actifs. Son agence suisse préconise par exemple que ces dispositifs soient multipliés à l’échelle locale, avec une plus grande collaboration entre les acteurs publics et privés de la protection de l’enfance. Le rapport indique en outre que les enfants eux-mêmes devraient être éduqués sur les abus dont ils pourraient faire l’objet, et impliqués dans les programmes de prévention. Il faudrait également accélérer l’accès gratuit à l’école primaire et secondaire.

8000 Églises partenaires

Les violences de toutes sortes sont en augmentation dans les contextes d’extrême pauvreté, où le piège se réfère sur les familles à la recherche du moindre revenu pour assurer leur survie. Les Philippines, par exemple, sont victimes comme la plaque tournante de la pédo-pornographie.

L’organisme agit en collaboration avec plus de 8000 Églises partenaires sur place. Il s’engage avec un programme de parrainage, ne bénéficie pas à 2,2 millions d’enfants. Soutenus matériellement, ils sont aussi formés sur leurs droits et sur l’importance de leur éducation. En 2021, Compassion International a obtenu la certification pour la protection de l’enfance «Keeping Children Safe».



Lien source

Laissez votre commentaire