Le réformateur reprend à son compte une certitude martelée par l’apôtre Paul : « C’est par la grâce que vous êtes sauvés. Et cela ne vient pas de vous…» (Ephésiens 2 : 8). En clair : ce ne sont pas nos actes qui nous produisent justes, mais Dieu nous donne cette justification sans condition, gratuitement.

« Sauvés par la grâce », donc. Mais cette idée est-elle plus qu’un simple slogan ? «Oui, c’est un vrai retournement des valeurs», tonne André Birmelé, auteur de L’Horizon de la grâce (Olivétan/Cerf 2013). Le professeur émérite à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg ajoute: «Cela amène à vivre selon une logique radicalement nouvelle: je ne suis pas ce que je fais, mais je fais ce que je suis.»



Lien source

Laissez votre commentaire