La presse est dubitative. “Ça passe ou ça casse”titre en Une, lundi 13 juin, Le Télégrammes’interrogeant sur la capacité du camp du président Emmanuel Macron à réunir une majorité absolue au deuxième tour des législatives face au désormais opposant numéro un Jean-Luc Mélenchon. “Macron vers une majorité étriquée”croit savoir Le Figarosous un portrait en Une du chef de l’État regardant au loin, l’air soucieux. “Vite un barrage pour me retenir !”dit, dans le dessin humoristique du Courrier Picardun Emmanuel Macron peinant à surnager, pris dans des eaux tumultueuses, sous le regard goguenard, depuis la rive, de Jean-Luc Mélenchon.

« Abstention et indécision »titre La Voix du Nordévoquant le « Doute sur une majorité absolue pour Emmanuel Macron ». “La majorité fragilisée”titre sobrement en Une le quotidien économique Les Échos. « La Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) fait jeu égal avec la majorité présidentielle »écrit Le Monde. “Macron : Une semaine pour arracher la majorité absolue”prédit […]

Poursuivez votre lecture gratuitement sur le site de Réforme



Lien source

Laissez votre commentaire