Son décryptage des différents régimes de masculinité dans l’Église catholique romaine offre une clé de compréhension nouvelle.

En quoi la masculinité des prêtres que vous avez étudié est-elle «atypique»?

Par rapport aux autres confessions, l’Église catholique a fait du prêtre une figure unique. Elle a délivré son célibat et sa sacralisation comme une distinction. Ou la masculinité qui en découle est doublement paradoxale. Par rapport aux normes catholiques elles-mêmes et aux normes sociales. D’abord, parce que l’Église défend l’idée d’une vocation «naturelle» à une conjugalité hétérosexuelle ; ou le prêtre y échappe «surnaturellement». Ensuite, parce que très longtemps l’institution a considéré que […]

L’article La masculinité ambiguë des prêtres catholiques est apparu en premier sur Cordialement les protestants.



Lien source

Laissez votre commentaire