Le film, court, est sans paroles, et aborde d’une manière sensible et poétique la question de l’existentialisme, interprète Magazine Ichtus. A quelques pas du Palais des Festivals, le temple de Cannes, utilisé par l’Eglise protestante unie de France, a accueilli une projection le 23 mai. A l’initiative du jury œcuménique du Festival de Cannes, une diffusion en avant-première était en effet proposée à 20h30. Le jeune réalisateur chrétien Estienne Rylle a ainsi eu le droit à un coup de projecteur, pour son court-métrage Aporie, produit par Nuit Pure et imagoDei. Le parisien était accompagné d’Elsie Pomier, assistante de réalisation et scénariste, et du cameraman Alban Robert.

Dans ce court-métrage, centré sur le vêtement comme symbole d’expression identitaire, cinq personnages font face à l’insoluble. D’où le terme d’« aporie » (une question de logique sans solution), choisi pour le titre de l’œuvre. Celle-ci invite à réfléchir sur le sens de la vie au travers des thématiques du deuil, de la foi et de la vanité. « Estienne est pour la première fois à Cannes. Artiste et musicien, il réalise des films avec une patte artistique unique», décrit Jean-Luc Gadreau. Le président de l’association Interfilm France, qui coordonne le jury œcuménique pour la partie protestante, présentait cette soirée.

« De qui viendra notre secours ? »

Saisissant, ce film d’une quinzaine de minutes enjoint à une remise en question personnelle et à l’introspection, afin de trouver des réponses et le chemin vers une destinée. De plus, il s’achève avec la phrase, chantée : « De qui viendra notre secours ? », une référence au Psaume 121. « Ma relation à Dieu est centrale. J’ai beaucoup de questionnements existentiels, j’interroge Christ et il me répond avec des questions», décrit Estienne Rylle. Il complète : « Au quotidien, je suis davantage bousculé par une bonne question que par une bonne réponse. »

Ce court-métrage sera à l’affiche du Festival de Cannes au Short Corner (“Coin des courts-métrages”) le mercredi 25 mai à 15h (Palais H). Ce coup de projecteur à Cannes s’accompagne également d’un passage du réalisateur sur la fréquence France Culture, dans l’émission protestante Solaé. Enregistrée à Cannes, elle sera diffusée le dimanche 19 juin à 8h30.

Le site d’Estienne Rylle



Lien source

Laissez votre commentaire