Nombreux sont ceux qui publient leur premier ouvrage avant de se rendre compte plus tard qu’ils ont ignoré plusieurs aspects importants de cet exercice si particulier. Aussi, prenez le temps de vous préparer avant de vous lancer dans l’aventure de l’écriture.
N’oubliez pas que David s’est préparé seul dans les champs pendant des années avant de faire sa première apparition publique sur le champ de bataille face à Goliath. Rassurez-vous, je n’irai pas jusqu’à comparer l’écriture à la guerre, mais je dois dire que l’écriture de votre ouvrage vous oblige à sortir de l’anonymat pour vous exposer au grand public.
Dans ce sens, chacun de vos propos sera scruté et vous ne vous ferez pas que des amis avec vos écrits. Préparez-vous psychologiquement à affronter les critiques ainsi que les voix dissonantes. Tout cela fait partie du lot de l’écrivain.
Dans la mesure du possible, respectez votre calendrier de rédaction. Travaillez régulièrement et ne laissez pas trop d’espace entre vos séances d’écriture.
Soyez curieux et augmentez vos connaissances jour après jour.
Soyez passionné de ce que Dieu vous a mis à cœur.
Lisez, lisez, lisez encore. Lisez autant de livres que possible. Privilégiez les auteurs confirmés qui ont déjà fait leurs preuves. Ce faisant, vous progresserez beaucoup plus vite que vous ne pouvez l’imaginer. Vous élargirez ainsi l’horizon de vos connaissances et votre vocabulaire s’en trouvera enrichi. Ne vous lancez jamais dans l’écriture d’un ouvrage dont vous maîtrisez peu ou pas du tout le sujet principal. Vous risquez de sombrer dans le ridicule.
N’oubliez pas que les premières impressions sont celles qui durent longtemps. Dans ce sens, il vaut mieux travailler plusieurs fois vos premiers livres avant de les publier.
Même si l’écriture peut devenir une source de bénédiction financière, n’écrivez jamais dans l’intention de vous faire de l’argent. C’est une mauvaise motivation.
Croyez-moi, très peu d’auteurs parviennent à vivre des revenus de leur passion.
Écrivez seulement lorsque vous êtes convaincu d’avoir des réponses aux questions que se posent d’autres chrétiens autour de vous.
Même un livre témoignage doit avoir pour finalité l’édification du peuple de Dieu.
Soyez vous-même et ne tentez surtout pas de ressembler à qui que ce soit. Acceptez votre différence d’avec les autres et ne soyez pas complexé face à un auteur à succès.
Respectez le travail d’autrui et ne passez pas votre temps à critiquer les auteurs qui écrivent sur le même thème que vous.
N’oubliez pas que la lumière n’a pas besoin de lutter contre les ténèbres. Lorsqu’elle apparaît, les ténèbres disparaissent immédiatement.
Exposez simplement vos convictions, énumérez les autres opinions existantes sur le sujet, puis confortez votre position avec des exemples concrets et des passages tirés de la parole de Dieu.
À Chacun son travail. Vous êtes auteur et cela est déjà suffisant.
Malgré toute l’attention que vous pouvez y consacrer, vous ne verrez pas tous les écueils cachés dans votre manuscrit. D’ailleurs à force de lire, réécrire et de se relire, on finit par ne plus voir les fautes dissimulées çà et là. Faites relire et corriger votre ouvrage par des personnes qualifiées ; il n’y a aucune honte à cela. Sachez que vos lecteurs ne vous oublieront pas si tôt lorsque vous publiez un livre rempli de fautes d’orthographe avec des pensées qui se contredisent entre elles.
Ne tombez pas non plus dans le piège de ces auteurs chrétiens qui courent après des révélations toujours de plus en plus croustillantes. Ne cédez pas à la tentation d’affirmer des choses qui au final se révéleront contraires à la parole de Dieu. Vous n’avez pas besoin de raconter des mensonges épatants pour pouvoir convaincre vos lecteurs.
Identifiez votre appel, le sujet qui vous passionne et travaillez-y sérieusement. Il existe des dizaines de sujets différents dans la chrétienté et il est quasiment impossible de tout maîtriser. Définissez votre zone de prédilection et explorez-la avec passion et assiduité.
Si c’est le sujet de la foi qui vous passionne, alors travaillez et développez vos connaissances dans ce sens. Lisez des livres qui sont en lien avec le sujet de la foi. Étudiez la vie des grands personnages de la foi dans l’ancien comme dans le Nouveau Testament. Soyez persistant et réfléchissez sur la foi des hommes d’hier d’aujourd’hui et de demain. En procédant ainsi, vous serez étonné de voir les idées que le Saint-Esprit vous inspirera autour de ce sujet.
Ne vous dispersez surtout pas ; gardez le cap sur l’idée principale de votre ouvrage.
« Avec Dieu, nous ferons des exploits… » Psaumes 108 verset 13.

Découvrez le livre: Vivez la Passion de RICHARD EXLEY

https://www.lafoirechretienne.fr/product/vivez-la-passion/

Les 7 points à vérifier pour une publication de livre réussi.

D’une manière générale, la structure d’un livre se présente comme suit :

Premièrement, le titre.
Le choix du titre de votre ouvrage est une étape qui est loin d’être facile. Ne la prenez surtout pas à la légère.
Le titre à lui seul doit résumer la pensée exposée dans le livre.
Selon le sujet abordé, le titre peut susciter la réflexion, l’interrogation, la curiosité ou même déranger au premier abord.
Il doit donner envie aux lecteurs potentiels de vouloir en savoir plus.
Le choix du titre de l’ouvrage ne devrait pas poser de problème si toutes les étapes développées en amont sont respectées.
Évitez les titres trop longs ou trop complexes que personne ne comprendra ; sauf vous-même.
Cas pratique : Prenons un ouvrage dans lequel sont exposés les 10 principes bibliques permettant de délivrer une personne perturbée par des forces maléfiques. Au lieu de choisir pour titre :
« Révélation des 10 clés de la prière qui brise définitivement les chaînes des captifs », on peut simplement retenir : « Les 10 clés de la délivrance »
Pour ceux qui ont du mal à dégager un titre court et percutant, vous avez la possibilité de compléter votre titre principal par un sous-titre. Ainsi, dans l’exemple précédent on aura pour titre principal : « Les 10 clés de la délivrance » Complété par le sous-titre : Comment libérer les captifs ?
Gardez à l’esprit qu’à l’ère du numérique, les lecteurs potentiels ont tendance à s’informer préalablement sur les ouvrages avant de les acheter. Aussi, plus le titre de votre livre sera long, plus il sera difficile de le retrouver sur les moteurs de recherche. Ce point est à prendre très au sérieux si vous comptez promouvoir votre livre sur internet.
Prenez l’habitude de préparer initialement trois titres principaux pour votre ouvrage ; ensuite procédez par élimination jusqu’à retenir le titre le plus percutant. N’hésitez pas de demander l’avis de professionnels qualifiés dans l’édition ou dans la communication si vous en ressentez le besoin.
Enfin, sachez qu’il existe une relation directe entre le titre d’un ouvrage et son code ISBN (numéro unique attribué à chaque livre). Avant de valider définitivement le titre de votre ouvrage, assurez-vous qu’il n’existe pas d’autres livres déjà publiés sous ce titre. Ce point sera certainement vérifié par votre maison d’édition avant la publication de votre livre.

Deuxièmement, la couverture.
Comme son nom l’indique, elle joue le rôle d’emballage pour le contenu du livre.
Il est recommandé de confier sa conception à un graphiste qualifié.
Exigez toujours deux ou trois modèles de couverture afin d’en choisir la plus inspirante.
Le travail du graphiste doit conduire à une fusion parfaite entre le titre du livre et le visuel de la couverture.
Gardez à l’esprit qu’avant même d’ouvrir votre livre, vos lecteurs se feront une première idée à partir du visuel de la couverture.
Même si l’habit ne fait pas le moine, c’est quand même par l’habit qu’on le reconnaît. Dans ce sens, la qualité de la couverture de votre livre déterminera l’intérêt des lecteurs à son égard.

Troisièmement, les mentions légales.

Ce sont des informations qui permettent a priori de protéger votre livre contre le piratage ainsi que les copies illégales.
On y trouve la mention Copyright, le numéro ISBN (International Standard Book Number), l’identité ainsi que les coordonnées de la maison d’édition ayant publié l’ouvrage, etc.

Quatrièmement, la dédicace.

C’est souvent l’occasion de remercier les personnes qui vous ont aidé ou inspiré pour écrire votre ouvrage. C’est aussi le lieu pour dédier le livre à ceux qui occupent une place importante dans votre vie (famille, parents, etc..). La dédicace doit être brève et pleine de sens. Ce n’est donc pas le lieu pour remercier la terre entière.

Découvre l’ouvrage de Jacob AYAYI : Comment écrire un livre chrétien !

https://www.lafoirechretienne.fr/product/comment-ecrire-un-livre-chretien-tous-les-secrets-devoiles-broche/

 

Cinquièmement, la préface.
Elle peut se révéler très efficace surtout lorsqu’on est un auteur débutant et inconnu du grand public. Le but est de solliciter la caution d’une personne connue et respectée, soit à cause de ses écrits à succès, soit à cause de son expertise sur le thème abordé.

Sixièmement, la table des matières.
C’est le plan détaillé de votre ouvrage.
Elle est généralement placée à la fin du livre mais rien ne vous empêche de la mettre au début de votre ouvrage. On doit y retrouver tous les chapitres et sous-chapitres suivant l’ordre chronologique du livre. Il est conseillé de présenter un plan avec des chapitres numérotés. Cela permet aux lecteurs d’accéder directement au chapitre de leur choix.
Sachez que les lecteurs ne sont pas obligés de lire l’intégralité de votre livre.
Une bonne table des matières permettra également de retrouver facilement un paragraphe sur lequel l’on souhaite revenir ou de reprendre la lecture à partir du chapitre où l’on s’était arrêté la veille.

Septièmement, le résumé.
Il est généralement placé au dos du livre, à la quatrième de couverture.
Le résumé doit être clair et concis. En quelques phrases, vous devez pouvoir toucher le cœur de vos lecteurs potentiels sur le bien-fondé de votre démarche.
Le résumé est souvent accompagné d’une photo et d’une courte biographie de l’auteur.

Enfin, sachez que la mise en page d’un livre doit respecter des critères bien définis qu’aucun auteur n’est censé ignorer.
Le sujet de l’écriture d’un livre chrétien vous passionne ? Vous souhaitez allez plus loin ?
Alors nous vous encourageons à vous procurer le livre « Comment écrire un livre chrétien » dont est extrait ce court article, disponible sur la plateforme www.lafoirechretienne.fr

Laissez votre commentaire